vendredi 11 septembre 2015

3 conseils pour crawler tout de suite plus vite

Voici trois conseils très simples pour tout suite gagner en vitesse en crawl:

1. Concentrez-vous sur l'horizontalité

L'ennemi du nageur est la traînée, c'est à dire toutes les forces de frottement que l'eau génère et qui le freine. Moins le nageur est horizontal sur l'eau et plus sa traînée sera importante. Il est donc fondamental que vous remontiez vos jambes et votre bassin près de la surface. Vous devez vous attacher à toujours avoir un bon équilibre dans l'eau. Même s'il n'est pas propulsif, votre battement de jambes doit vous permettre de garder les jambes et les pieds près de la surface. Faites attention à la manière dont vous allongez le bras devant vous et à la position de votre tête. Ce sont là aussi des éléments importants pour garder une bonne horizontalité. Vérifiez de temps en temps par votre ressenti à chaque longueur la position de vos pieds et de votre bassin par rapport à la surface.



2. Rester bien en ligne

Comme l'ennemi absolu du nageur est la trainée, plus le nageur est large sur l'eau et plus il se freine: si vos jambes s'écartent trop ou bien si vous nagez de manière désaxée, vous augmentez votre traînée. Veillez à rester le plus rectiligne possible et serrer les jambes : vos genoux doivent toujours être proche l'un de l'autre et c'est la même chose pour vos chevilles. Vérifier de temps en temps où se placent vos chevilles et vos genoux à chaque longueur.



3. Engager votre épaule

L'épaule joue un rôle fondamental en crawl. Veillez toujours à bien avancer l'épaule devant vous et aussi surtout à l'enfoncer dans l'eau: elle doit venir se placer à hauteur de votre menton, afin qu'elle soit à la même hauteur, voire même plus bas que votre bassin et vos pieds. En combinant cet enfoncement et cet étirement de l'épaule avant, vous aurez une bien meilleure position dans l'eau.



En suivant ces trois conseils, vous réduirez votre traînée et vous crawlerez tout de suite plus vite.

Vous trouverez plus de conseils et de détails à ce sujet dans le livre "Le Guide du Crawl Moderne".


Bonne nage !

4 commentaires:

  1. Bonjour,

    Je fais de la natation depuis 1 an en club et il y a toujours un problème qui - pour moi - est à l'origine de quelques douleurs à l'épaule. Lors de la respiration, je viens bien poser la tête sur le bras, j'essaye de laisser ce bras tendu lors de la respiration mais j'ai toujours l'impression (ou c'est réel) de couler (pas terrible pour reprendre son souffle) et du coup, je me rattrape ce bras tendu. Comment éviter cette "chute" dans l'eau au moment de cette respiration ? D'autant plus que ça me pénalise sur l'alignement de mon corps.

    Merci.

    RépondreSupprimer
  2. il faut certainement que vous trouviez un meilleur équilibre horizontal au moment de l'inspiration. C'est difficile de vous en dire plus sans voir le défaut. Pour travailler cela, vous pouvez faire l'éducatif consistant à battre des jambes, allongé sur le côté avec le bras sous marin étendu devant vous, l'autre bras le long du corps (au besoin aidez vous avec des petites palmes si votre battement est trop faible). Entraînez vous alors à respirer dans cette position en restant bien horizontal, sans couler.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup du conseil, j'essayerai ça :)

      Supprimer
  3. question bête:
    Ne faut-il pas ne pas poser la tête sur le bras devant mais "juste" tourner la tête, ouvrir la bouche et laisser l'air rentrer sans chercher à inspirer?
    D'ailleurs dans le bouquin Sol, merci pour le conseil sur l'expiration en brasse ça marche vraiment très bien.

    RépondreSupprimer