vendredi 30 avril 2010

Les écueils du crawl Front Quadrant Swimming (FQS)



Ce post est désormais disponible dans le livre "Le Guide du Crawl Moderne"


mardi 20 avril 2010

Vidéo (Crawl): pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple?


Je vous recommande la vidéo postée sur Swimsmooth du triathlète Scott Neyedli. Ce triathlète a récemment nagé les 3,8km de l'épreuve natation d'un Ironman en moins de 45'.


Vous remarquerez son style extrêmement simple et efficace à cadence élevée ; petit gabarit (1m72), il nage autour de 85 coups de bras/minute pour plus de 24 cycles au 50m. Cela ne l'empêche pas d'enchaîner les 100m sous les 1'10" facilement. Il respire en 4 temps et utilise un battement de jambes quasi constant.

On remarquera l'absence de tout déplacement du corps par rapport à la ligne médiane: son corps reste très fixe dans l'axe, les bras semblent très relâchés.

Le roulis est important. Pour combiner roulis et fréquence, il allonge ses bras comme sur deux rails très séparés l'un de l'autre. Il n'y pas de temps mort ou de glisse dans sa nage. Il casse le poignet dès l'entrée dans l'eau pour immédiatement initier son "catch".

Son trajet sous-marin est relativement simple et efficace.

Un bel exemple d'une nage rapide sans aucune complication inutile !



mercredi 14 avril 2010


Nager de Jean-François AGOSTINI



Nager…

Nager, m'éloigner lentement aux cycles de mes brasses
Nager frôler lointain les silences salins
Rouiller mes souvenirs émietter leurs tortures

Nager caresser la tiédeur des mouvances affectives
Nager oubli des lettres au déroulé des membres
S'épanouir dans les fluides inondés de pâleur

Nager déchirer dans les lames les regrets immobiles
Découvrir un courant lui offrir ma dérive
Offrir des mots au large qu'il les terre ! Oublier .

Nager, nager vers la lueur que seule la mer éteint…

lundi 12 avril 2010

vendredi 2 avril 2010

Ondes de choc: pour ceux qui cherchent à gagner des centièmes...


Question:

"Bonjour,

En parlant de principe de mécanique de fluides, un MNS a dit : " vu qu'il y a plus d'eau, eau plus profonde dans un bassin de 50m que dans un bassin de 25m : la nage est ralentie ". Je trouve ce principe absurde !

Est-ce la réalité ?

Qu'en pensez-vous ?

Caro"

Réponse:

La profondeur du bassin peut avoir un effet sur la performance (mais bien évidemment marginal). En effet, plus le bassin est profond et large, moins les ondes de chocs sont importantes : c'est pour cela que le bassin des JO de Pékin était le plus profond jamais construit (3m) et qu'il y avait 10 lignes de nage et non 8 (alors que seules 8 étaient utilisées, les deux autres servant juste à "amortir" l'onde de choc des nageurs contre le bassin).

Il n'empêche que grace à la vitesse gagnée en virage, les records de natation en bassin de 25m sont tous nettement plus rapides qu'en bassin de 50m."

Merci à Caro pour cette question. Si vous en avez d'autres, n'hésitez pas!